Al Thani and his parallel world: “Okazaki will be with us next year”

first_imgAbdullah Al Thani continues in his absurd world of levitation and mysticism through social networks, how could it be otherwise?. The horrifying president / tweeter, ceased from his duties in Malaga as manager of the club, went back to using his beloved Twitter in depth to specifically address La Opinión de Málaga, regarding an article in this Malaga newspaper about the options of that Okazaki could debut in La Rosaleda, in this case, as a Huesca footballer. The sheihk, as usual, kicked off. “Before this story, you should ask the sports director and the lawyer who negotiated with the agent and also did the same with José Rodríguez.” (The insufferable sheik’s shiver goes to José Luis Pérez Caminero and Joaquín Jofre, who were later dismissed). He also said that “Okazaki will return next year”Al Thani wrote: “Anyway Okazaki will be with us next year.” And it stayed so panchor. As it is known, the sheikh has been terminated from his functions for a period of six months in which the club is judicially administered by José María Muñoz. A period extendable by the judge. Al Thani seems unlikely to get a hand in transfer planning, As it will be remembered Okazaki was one of the four players who were left without a chip due to the absurd management of the dismal sheikh. The other three were José Rodríguez, Álex Mula and Iván Rodríguez because the salary limit was exceededor by far. He also fired Simón Moreno after his arrival in Málaga. This player has the ‘honor’ of being fired by two sheikhs in less than a month: Al Thani and Almería. Of course, he signed on his own (or that of his eventual advisers) the Algerian Benkhemassa, who is not curdling and the Spanish-Swiss Lorenzo González who is no longer.last_img read more

Read More

[Cyclo-cross] A qui le tour dimanche à Mamer?

first_img Partager Un succès pour le champion national à Belvaux. Trois pour le coureur du LG Alzingen, à Kayl, Dommeldange et Tétange.Pour illustrer ce (presque) parfait partage des rôles, c’est Lex Reichling qui s’est imposé dimanche dernier à Cessange au terme d’un final rempli de suspense, un accrochage ayant fortement retardé Dias dos Santos tandis que Thiltges payait les efforts d’une course où il avait passé le plus clair de son temps à mener l’allure du groupe de tête.Une attaque programmée…Nous en sommes donc là. La situation n’est pas explosive puisque pour le moment, presque tous les leaders de la discipline sont parvenus à s’imposer, ce qui est toujours de nature à faire retomber la pression. Mais à un peu plus d’un mois du sacro-saint championnat national, on commence sérieusement à se jauger.«Dimanche à Mamer, je vais attaquer dès le premier tour et personne ne viendra dans ma roue», a ainsi commenté le champion national à l’issue de l’épreuve de Cessange. Comme s’il avait donc une petite revanche à prendre…Atout aux techniciensLe fait est qu’il s’est imposé lors des deux dernières éditions. Ce parcours de Mamer, très spectaculaire et physique, est sans doute le tracé du circuit luxembourgeois qui convient le mieux à son tempérament et à ses qualités techniques.Il sera forcément le favori numéro un. Mais Scott Thiltges qui évolue cette année à un niveau encore jamais atteint, sera sans doute dur à manœuvrer alors qu’une fine pellicule de neige est attendue.De son côté, Lex Reichling et son grand gabarit sera évidemment un peu gêné dans les innombrables courbes à maîtriser. «Je préfère les circuits plus physiques en effet», rappelle-t-il ainsi.On rappellera également que si Felix Schreiber a disparu brutalement de la tête de course à Cessange, «c’est à cause d’une crevaison».Le coureur du VV Tooltime était apparu dans les premiers tours dans de belles dispositions. «Le parcours de Mamer n’est pas trop dans mes cordes. Il y a trop de virages pour que je puisse m’y exprimer», relève ce coureur puissant.Par contre, sa petite sœur Marie sera la grande favorite de l’épreuves dames…13 h : juniors13 h 01 : masters14 h 15 : débutants14 h 16 : dames15 h 15 : élites et juniorsSkoda Cross Cup (après 4 manches) :Élites : 1. Scott Thiltges 339; 2. Lex Reichling 296; 3. Vincent Dias dos Santos 268…Dames : 1. Marie Schreiber 395; 2. Elise Maes 348; 3. Maïté Barthels 281… Vincent Dias dos Santos cherchera à réussir un triplé sur ce circuit technique et spectaculaire.À chaque week-end sa petite histoire. Son scénario. On ne peut pas dire que depuis le début de la saison, un cross ait ressemblé à un autre. Les positions ne sont pas figées, bien au contraire.Après l’ouverture de la saison remportée par Vincent Dias dos Santos dans le cadre d’un urban cross (Reckange-sur-Mess), les deux premières épreuves officielles ont été favorables à Tristan Parrotta (Brouch et Mersch), actuellement sur le carreau à cause de problèmes persistants de genoux, «et toujours pas résolus», explique-t-il, navré.Vincent Dias dos Santos et Scott Thiltges ont donc pris le relais.last_img read more

Read More